Rodrigo Ramis - Photo xxx
Rodrigo Ramis / Crédit photo : Pablo Barra

Originaire du Chili, Rodrigo Ramis vit à Paris depuis 1989. Directeur artistique du Théâtre d’Ailes Ardentes, il est aussi metteur en scène, comédien et poète.

Sa conception de l’art nous mène à la croisée des chemins : théâtre contemporain, poésie, rituel et performance. Je l’ai rencontré alors qu’il animait un Café Poésie Nomade.

Neuf et hétéroclite, cet espace-temps invite amateurs et professionnels à célébrer la poésie. Elle est dite, chantée, dansée et bénéficie d’une écoute très particulière.

En six capsules sonores, il évoque sa démarche artistique et ses interventions, empreintes d’ouverture et de spiritualité. Bonne écoute !

CAPSULE SONORE n°1

Paris au mois de juin. Les Hauts de Belleville. Fenêtre ouverte sur les bruissements de la rue et le regard de l'artiste. Qui est Rodrigo Ramis ? Comment envisage-t- il le fait poétique ?

CAPSULE SONORE n°2

Être multiple et laisser faire... Comment Rodrigo a-t-il construit le point de vue précédent ? Au cœur de sa réponse, une pratique composite du théâtre.

Ce que tu lis…

De gauche à droite :

1ère de couverture de l’ouvrage de Ray Bradbury, paru aux éditions 10/18,  dans la collection  « Domaine étranger ». 

1ère de couverture du roman de Hermann Hesse, paru aux éditions Le Livre de Poche.

1ère de couverture du Tao tö king (texte fondateur du taoïsme), paru aux éditions Gallimard, dans la collection « Connaissance de l’Orient ».

CAPSULE SONORE n°3

Selon Rodrigo, l'essentiel réside dans le regard porté sur la vie : son ancrage spirituel lui permet de créer et d'alimenter son lien à l'autre.

CAPSULE SONORE n°4

Influences et connexion permanente : Rodrigo évoque les auteurs et ouvrages dont il se sent proche.

Ce que tu fais…

Avant le rituel du café…

Photo issue de la page Facebook du Théâtre d’Ailes Ardentes

Interview de Rodrigo Ramis pour Démo des silences en juin 2017. 

Prise de vue et montage réalisés par Virginie Lequien .

CAPSULE SONORE n°5

La démarche de Rodrigo semble porter la mémoire du monde ... Dans cette capsule, l'artiste raconte comment il s'est imprégné de pratiques, écrits ou chants issus de quatre continents différents.

CAPSULE SONORE n°6

Rodrigo parle de l'écoute singulière qu'il souhaite
installer pendant le Café Poésie Nomade. Il explique aussi pourquoi le rituel du café inaugure chaque session.

Ceux qui font écho…

Elicura Chihuailaf lit « El Canto », un poème issu de son recueil De sueños azules y contrasueños, paru aux éditions  Huerga y Fierro, collection « Poesía » (2002).

Vidéo collectée sur YouTube, réalisée par Carolina Ramírez .

Rita Mestokosho lit un poème issu de son recueil  Née de la pluie et de la terre, paru aux éditions Bruno Doucey en 2014.

Vidéo collectée sur YouTube, réalisée par Brice Barbier / Setka Films pour les éditions Bruno Doucey.

Photos 1 et 2 (de gauche à droite)

Blaise Cendrars vers 1931. Photo de Jindřich Štyrský, libre de droits et diffusée par la New York Public Library.

Rainer Maria Rilke en 1900.  

Photo dont l’auteur est inconnu, libre de droits.

Photos 3 et 4 (de gauche à droite)

Raúl Zurita en 2015.  Photo de Rodrigo Fernández, CC BY-SA 40.

William Saroyan en 2013. Photo de Tzolag Hovsepian, CC BY-SA 4.0.

Laisser un commentaire

mattis eleifend lectus consectetur commodo libero dapibus quis ut